Ajouter un commentaireRéduire 

Réussir la philo au Bac 2018

Frédéric Thuin, professeur de philosophie à l'Ecole Saint Hilaire, livre ses derniers conseils avant les épreuves de philo du bac

On ne peut pas avoir terminé avant d’avoir commencé : ne vous lancez pas sur le sujet « comme un mort de faim », vous risqueriez d’altérer votre propre réflexion en étant trop spontané, ce qui est peu compatible avec l’esprit de la philosophie. Pour cela, passez au moins cinq minutes à choisir votre sujet, pas plus de dix minutes en tous cas, vos hésitations pouvant alors s’avérer aussi pénalisantes que votre trop grand empressement.

Soyez convaincu qu’au final, votre note se joue dès le brouillon ! Passez donc du temps sur celui-ci, idéalement entre 1h30 et 1h45, cela vaut la peine, car après, la « messe sera dite ». Gardez à l’esprit qu’un brouillon bâclé amène une note en général à un seul chiffre.

Concernant la dissertation, fixez-vous de maitriser parfaitement les 5 auteurs majeurs » : Aristote, Descartes, Hegel, Kant et Platon. Leurs œuvres sont colossales et correspondent à ce que serait le palmarès pour un sportif de haut niveau. Illustration : vous êtes un feru de tennis et vous aimeriez faire découvrir la beauté et la finesse de ce sport à des connaissances qui en ignore tout ; déciderez-vous de leur montrer des matches de Rafaël Nadal ou d’un joueur classé 499ème ? La réponse est dans la question.

N’oubliez pas qu’une dissertation se structure en 3 parties, et en 3 parties seulement : Chacune d’elles se décompose aussi en 3 sous-parties et seulement 3 sous-parties. Bien sûr, cela peut vous apparaître un peu formaté et rigide, mais en fait c’est la méthode la plus objective pour mener une vraie réflexion. Gardez en mémoire que votre plan n’a pas besoin d’être annoncé, puisqu’il est déjà souligné par les trois problématiques –constituant la problématisation-, chacune d’elles se rapportant à une des grandes parties de votre dissertation. En toute logique, votre introduction devra se finir par trois questions.

Concernant l’épreuve d’explication de texte :

Faites des fiches sur chaque auteur ayant une chance de « tomber ». Mais prenez garde, car il y en a beaucoup ! Dosez votre investissement donc : la fiche sur Aristote devra être bien plus nourrie que celle consacrée à Sextus Empiricus, même s’ils sont au programme tous les deux.

Veillez à ce que chaque phrase du texte soit bien comprise. Dans le cas contraire, changez de sujet !

Pour les deux types de sujet :

Faites en sorte que la problématisation résume bien les enjeux principaux du sujet. Elle est à la fois le cœur et le cerveau de votre réflexion, comme l’ADN intellectuelle de votre travail.

Assurez-vous que chaque concept, chaque terme mobilisé pour votre réflexion a été spécifiquement et clairement défini. Philosopher ne peut s’imaginer sans définitions. On notera qu’en philosophie, une bonne définition idéale est une définition ouverte, évolutive. Pour un sujet portant sur la raison par exemple, il ne sera pas attendu une définition unique de la raison, ni une liste à la Prévert de définitions non reliées entre elles, mais davantage la raison considérée selon des angles différents, s’impliquant les uns les autres. 

Vérifiez bien que vous avez traité toutes les questions soulevées dans votre introduction. Philosopher, ce n’est pas laisser son esprit divaguer au gré de définitions légères et donc peu rigoureuses : qui dit philosophie dit efficacité, ce qui oblige à indiquer ce que l’on va faire (votre introduction), à faire ce que l’on a dit que l’on ferait (votre développement) et à bien faire transparaitre que vous avez bien rempli le contrat (votre conclusion).

Ne réinventez ni l’orthographe, ni l’expression françaises : pour cela, relisez scrupuleusement chacune des phrases que vous venez d’écrire, en particulier pour ne pas vous retrouver dans l’embarras si, dans l’urgence en fin d’épreuve, vous n’aviez plus le temps de vous. Souvenez-vous qu’une épreuve écrite est en fait une vraie relation humaine, avec toutefois l’expression comme unique moyen de communication.

13/06/2018

ACTUALITÉS

13/06/2018
Frédéric Thuin, professeur de philosophie à l'Ecole Saint Hilaire, livre ses derniers conseils avant les épreuves de philo du bac
11/06/2018
Stéphanie Berthet, professeure d'anglais à l'Ecole Saint-Hilaire, livre ses précieux conseils pour les épreuves d'anglais du baccalauréat.
29/05/2018
Vous êtes en classe de Première ? le si redouté bac de français arrive vite … donnez-vous toutes les chances de réussir !
14/05/2018
Pour philosopher avec précision et rigueur, il convient d'employer les bons mots. Voici une liste de termes techniques et outils, habituellement appelés "repères" et très utiles à l'approche du bac ...
11/05/2018
La première semaine se termine pour nos élèves...
06/05/2018
Les nouvelles classes internationales de Saint-Hilaire Lyon et Paris décollent ...
10/05/2017
Des stages disciplinaires de révisions intensives avant le bac sont proposés dans toutes les filières et pour les matières principales : Mathématiques, SVT, Histoire-géographie, Marketing, Economie
10/04/2017
Des exercices de simulation et d’entraînement à l’oral d’examen, en vue de la préparation de l’épreuve de langues vivantes du bac, sont proposés régulièrement dans les différentes filières
05/03/2017
Un stage de révisions en français est proposé à toutes les classes de 1ère, pendant les vacances de printemps
20/01/2017
Lancement du GOOC qui permet l’accès individualisé des élèves aux supports de cours en ligne